8 Mars 2019 : Les femmes de la CSPH contre les inégalités de sexe

Le personnel féminin de la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures  a mené une flopée d’activités en vue de meubler la 34ème  édition de la Journée Internationale de la Femme.


« Croisade contre les inégalités de sexe : s’arrimer à la nouvelle impulsion ». C’est en ces termes que se résume le thème lié à la 34ème édition de la Journée Internationale de la Femme. Un moment important pour toutes ces femmes  qui se retrouvent afin de partager leur joie, leur peine, leurs soucis, leur mal être, leurs besoins, leurs projets, et leur devenir. L’apothéose c’était  le 8 mars avec la parade à la place du 20 mai. Vêtues d’une longue robe trapèze agrémentée  d’une dentelle en coton jaune au niveau de la carrure et des manches. L’arrivée des femmes de la CSPH à la place du défilé a suscité regards et admiration.  L’attente se fait dans des discussions autour d’un verre. La parade au Boulevard du 20 mai est effectuée sous salve d’applaudissements.

 

Le retour à  l’immeuble siège précisément dans la salle polyvalente se fait aux environs de 14  heures. Tout  commence avec l’arrivée du Directeur Général Monsieur OKIE Johnson NDOH qui est accueilli par un chant exécuté  par les membres de  la chorale CSPH Voice. Après les civilités d’usage, Les speakers de circonstances M. BEKOLO Jules et Mme EVINI Aline qui ont opté pour  une idée originale, celle de présenter la cérémonie en langue vernaculaire afin que toutes les 10 régions du Cameroun soient représentées ; Multiculturalisme oblige. C’est Mme BEMEMIE qui ouvre les hostilités avec un chant Gospel de NARA « Reveive my thank » ; Très ovationnée un sketch Interprété par M.EVEGA Robert et Madame NDEMBA Dominique mettant en exergue « La vie de couple ».. Frédérique OTTOU   nous a bercé dans un « Sweet Mother » dansant. 

 

Mme EVOU MEKOU Béatrice, Présidente du comité d’organisation dans sa langue vernaculaire a souhaité la bienvenue au personnel  tout en les remerciant d’avoir honoré de leur présence à cette fête.  Charlotte Dipanda et Yemi Alade interprété par des stagiaires nous ont amené à comprendre qu’avoir une « Sister » est un atout important. Le Directeur Général dans son allocution « a invité le personnel à mettre le cœur à l’ouvrage car nous sommes désormais une Direction Générale ce qui implique un changement de mentalités. Dans le même sillage, il a promit de faire le maximum pour que le personnel soit toujours au centre de ses préoccupations. Enfin, il a invité les uns et les autres à lire le Psaume 34 afin que l’Eternel Dieu soit toujours au centre de nos inquiétudes car rien ne manquent à ceux qui le craignent .

 

Il a également félicité les femmes de la CSPH pour leur passage remarqué et très ovationné au Boulevard du 20 mai ». Coco Argenté dans son titre  « Femmes » interprété par Mme NGAN BALEBA Patricia a mis  toute la salle polyvalente en extase. La joie et l’ambiance était à son comble. Des parchemins ont été remis à toutes celles qui  ont brillé par leur présence, leur implication et leur motivation lors des journées portes ouvertes. La bénédiction du repas  été faite par Mme AKA’A Jeanne.  Une fois le repas terminé. Lady Ponce (NNOMO Rose) nous a décompressé dans une « Bombe Atomique ». S’en est suivi  un défilé de mode qui a mis en relief le riche brassage de la culture camerounaise. Du Centre au Sud en passant par le Nord-ouest, le Sud-Ouest, le Littoral sans oublier l’Est du pays. TOUT Y était. Chacun a pu se retrouver dans cette parade. La piste de danse a été ouverte  et la coupure symbolique du gâteau faite. Le Directeur Général prend congé du Personnel non sans avoir assisté à la brillante prestation de CSPH Voice dans un « Happy Day » mémorable  sur sa demande.
 Le rendez-vous a été pris pour l’année prochaine. Nous serons alors le 8 mars 2020.

 

Test link

Le personnel féminin de la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures  a mené une flopée d’activités en vue de meubler la 34ème  édition de la Journée Internationale de la Femme.

Register to read more ...